— Le Blog Prévention

Psychotropes au Travail : Attention Danger Elevé !

Une addiction à des médicaments psychotropes n’est pas conséquences sur le travail et le travailleur. Jugez plutôt : comportements à risque, perte d’intérêt dans le travail, stress, anxiété, dépression, conflits interpersonnels, violences, baisse de la productivité, absentéisme, désinsertion professionnelle… Et pour cause, tout médicament psychoactif contient des propriétés susceptibles d’atténuer une souffrance physique tout en provoquant des effets secondaires, parfois dangereux pour soi et pour les autres, selon l’activité exercée. Les risques auxquels le travailleur est exposé habituellement sont aggravés, notamment lors de la conduite, en cas de travail en hauteur ou de travail isolé par exemple.
 Comment prévenir les accidents ?
L’employeur doit prêter attention à tout indicateur qui pourrait laisser supposer la présence de conduites compulsives dans l’entreprise. Il doit, en outre, élaborer en collaboration avec le médecin du travail et le CHSCT une politique de prévention appropriée (plan de prise en charge, de retrait du poste et de contrôle dans une situation où il y a mise en danger possible, accompagnement individuel et confidentiel des travailleurs, aménagements du poste de travail, sensibilisation, numéros utiles d’aide et de soutien en cas de détresse psychologique, relais avec les services sociaux…). Celui-ci veillera, par ailleurs, à rappeler les obligations de sécurité individuelle et collective et les responsabilités de chacun. Rappelons que le délaissement d’une personne hors d’état de se protéger ou le fait de ne pas lui porter secours sont punis de 5 ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende (Articles 223-3 et 223-6 du Code pénal).

Albert DAVID

Auteur du Manuel de Référence – Prévention, Sécurité, Santé au Travail de A à Z ! (2011)
www.lemanueldereference.com

Postez votre commentaire